permis d'exploitation du syndicat minier de Singles

Permis d’exploitation du syndicat minier de Singles (MM. Bennett et Schwander),

 

Le second permis a été accordé par arrêté du 5 août 1949 en faveur de la sarl Syndicat minier de Singles.

 

Cet exploitant avait entrepris dès 1938, des recherches sur l’ancienne concession de La Burande.

 

En 1944 les travaux se développent à la cote 590. Ils comprennent deux chantiers :

            - La Vernière : il a été creusé en couche Menotte, 38 m  et 25 m de traçages respectivement au nord et au sud du TB. Un montage d'aération a été établi entre les cotes 590 et la surface cote 612. D'autre part en couche Ste Anne, il a eu également des traçages sur 25 m.

            - La Guinguette : le traçage nord s'est poursuivi sur 45 m, un montage d'aération a été établi entre 590 et 611.

Les travaux donnent 150 tonnes de charbon en 1944 avec 12 hommes et 913 tonnes en 1945.

 

En 1946, les travaux ont concerné uniquement le site de La Vernière :

            - poursuite du creusement en couche Menotte du traçage Nord (150m) ;

            - creusement d'une descenderie de grande section allant au jour cote 518 jusqu'au traçage Nord ;

            - attaque d'un TB de 63 m à partir d puits de la Vernière à la cote 561 ; il a recoupé la couche Basset qui présente une puissance utile de 2 m ; à l'extrémité de ce TB, 2 traçages, l'un Nord, l'autre Sud, ont été amorcés ;

            - réfection du puits de La Vernière jusqu'à la cote 563 (orifice jour : 508) et il a été équipé avec des cages .

 

Il a été extrait en 1947 environ 504 tonnes de charbon avec en moyenne 24 hommes et 1.138 en 1949, dernière année d'exploitation (fermée en janvier).

 

En 1947 après avoir poussé l’avancement dans les couches Menotte et Sans Nom jusqu’à 100 m au Nord du puits de la Vernière, refait en 1946 jusqu’à 40m, l’exploitant a continué le traçage en couche Basset (puissance 1,50 m) sur 90 m au Nord et 88 m au Sud du TB attaqué à partir du puits ; un montage d’aérage, attaqué à 60 m au Nord du TB a percé en surface. Le charbon est de qualité médiocre. L’avancement Nord en couche Basset a été interrompu par une serrée et au voisinage de vieux travaux.

 

Une autre recherche amorcée au lieu dit "Aux Boges"  a permis de reconnaître par une tranchée superficielle une autre couche en affleurement de 1 m.

 

Les installations jour sont importantes :

-          1 puits à 2 cages ;

-          1 transformateur 10.000/220 V de 60 kVA ;

-          1 transformateur 10.000/220 V de 15 kVA ;

-          1 groupe électrogène de secours à essence de 120 cv ;

-          1 compresseur de 25 cv ;

-          1 lampisterie électrique de 40 lampes Arras ;

-          7 motopompes puissance totale de 38 cv ;

-          1 ventilateur électrique de 3 cv ;

-          1 atelier de réparation ;

-          1 poste de soudure autogène ;

-          divers hangars ;

-           

Le personnel moyen en 1947 est de 41 personnes pour 1.626 tonnes extraites. Mais la mauvaise qualité du charbon entraîne la fermeture de la mine en janvier 1950.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×