Concession de La Bouble : l'exploitation jusqu'en 1946

Le gisement des mines de la Bouble est formé de couches puissantes plissées en anticlinaux constituant des amas importants.

 

On y distingue 3 couches principales : la couche du toit (8 à 10 m de puissance), la couche du centre (15 à 20 m) séparée de la 1ère par un intervalle de 0 à 10 m et la couche du mur (2 à 6 m) généralement de moins bonne qualité que les deux autres.

 

Deux amas principaux s’y distinguent : l’anticlinal nord très important formant les sections A, B et C de l'exploitation et faisant suite au gisement de St Eloy rejeté en profondeur par la faille Dehaynin et le plissement sud, formant la section D, anticlinal très aplati.

 

De nombreux puits de recherches sont foncés à la fin du XIX ème siècle au sud de la faille Dehaynin dans le cadre des travaux de recherches dont le puits Tollin (N°1) en 1895, le puits 2 (488 m), le puits 3 en 1899 (380 m). Après l’attribution de la concession, le puits Tollin est approfondi à 400 m puis à 417 m. et devient le puits principal de cette exploitation. La production se stabilise autour des 150 000 tonnes par an avec 800 ouvriers.

 

 

En 1908, l’exploitation se poursuit dans la section Est aux sous-étages 305, 300, 295, 291 et 286 et dans la section Ouest aux sous-étages 228, 224 et 219.

 

 Après la guerre 14/18, ces puits furent remplacés par les puits 4 et 5 et complétés par une centrale thermique 6000 kW ainsi que la construction de nouveaux ateliers.

 

 

L'exploitation est divisée en 4 sections : A, B, C et D.

 

Section A : En 1929,-30, on continue cette année là, le déhouillement des veines 211, 206,  201 tandis que sont préparés les niveaux 201, 196 et 191. En 1930 on commence la 2ème tranche de 196, on travaille la préparation des niveaux 201, 191  et 186. En 1930 , on a terminé la préparation de l’étage 171-136. En 1931 : exploitation à 201 et à 196 ; en 1935, 2 tranches ont été enlevées entre les niveaux 186, 181 et 176 ; en 1936 on travaille entre 171 et 181 et en 1937 entre 176, 171 et 166 .

 

Section B : en 1929-30, les travaux portent sur les niveaux les 154 (déhouillé en 1929), 149 et 144 qui a commencé en 1930. En 1931, exploitation à 149 et 144, arrêt du niveau 139 en février 1932 ; La section est arrêtée en mars 1932.

 

Section C : en 1929-30, on a terminé le niveau 133,  le niveau 128 a été préparé et commencé en 1930. Mais les travaux ont été suspendus au début 1931 dans cette section par suite de la crise économique.

 

Section D : en 1929-30, on a achevé les niveaux 313, 313 et 308 (en partie terminé en 1930), et on a travaillé les niveaux 308 (terminée en 1930) et préparé 298. En 1930, on commence l’exploitation de 303, 298 et on prépare les traçages en 293. En 1931 niveaux 303 et 298, on commence le niveau 288.

 

En 1930, on continue la préparation de l’étage 288/226 (installation des voies de roulage à 288) ainsi que de l’étage 226/171 (le plan 63 entre ces deux niveaux est réalisé en 1930).

 

En 1935, en section D, 2 tranches ont été enlevées aux niveaux 276 et 273. En 1936, on termine la préparation du niveau 263 exploité en 1937 entre 273, 268 et 263.

 

Au puits 5, nouveau puits d’extraction (équipé en 1931/32, il entre en production en 1933 pour l’exploitation de la section A.),  au niveau 171, on a terminé le muraillement de la recette charbon qui doit servir pour les sections A et D ainsi que la recette 48.  A ce puits un atelier de lavage de 100 t/h système Hoyois et de criblage, ainsi que les autres installations jour,  sont en construction en 1930.

 

 

La répartition de la production par section est la suivante :

 

 

1929

1930

1931

1932

1933

Section A

 

128.797

141.200

 

136.715

Section B

 

11.847

 

 

 

Section C

 

12.385

 

 

 

Section D

 

48.371

46.500

 

19.495

Total

204.700

201.400

187.700

182.500

186.200

 

 

La répartition par puits est la suivante :

 

 

1935

1936

1937

Puits 3 section D

55.510

59.460

62.470

Puits 5 section A

125.190

126.140

120.730

Total

181.000

185.600

183.200

 

 

Après la Libération l'évolution de l'exploitation est la suivante :

 

 

1944

1945

 

étages

Tonnage

étages

Tonnage

Section C

128/123

12.500

128/123

10.500

Section D

243-238-233

67.600

243-238-233-228

77.380

Section A

146-141-136

83.000

<p style="margin: 0cm 0cm 0pt; text-align: justify; mso-pagination: none;" class="M

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site