L'amodiation Michelin (Grosménil)

L’amodiation Michelin  

 Le gisement est le 2ème étage du gisement de Brassac. Le gisement comprend 8 couches et est divisé en quartiers ayant chacun son puits. C’est la couche 3 qui fait l’objet de cette amodiation. Elle n’avait jamais été encore exploitée, elle présente un pendage de 60° et une puissance 2,50  à 3 m. L’exploitation se fait par un plan incliné à chariot transporteur placé au centre du panneau exploité. Deux anciennes cheminées rouvertes servent à l’aérage et à la circulation du personnel. Michelin crée même une école d’apprentissage pour les mineurs. L’amodiation est conclue pour 3 ans. La société concessionnaire reçoit en rémunération 50 francs par tonne. Le charbon est transporté par camions aux ateliers de Grosménil. Cette amodiation durera jusqu’au 1er mai 1947.

est abandonné à la suite d’un incendie

 

 

Production

1944

11.140

1945

9.975

1946

9.612

1947

3.596

 

Effectifs au 31 décembre 1944

 

 

Michelin

Direction

2

Maîtrise

1

employés

1

Ouvriers fond

40

Ouvriers jour

14

 

 



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site