Concession de La Combelle 1900-1946

En 1910, à la fermeture de Commentry, de nombreux mineurs viendront s’installer à Brassac. Une centrale électrique est créée

Siège du puits des Graves :

En 1913 débute le creusement du puits des Graves (5 mètres de diamètre). Il est mis en service en 1924 et atteint 680 mètres.

L’exploitation a lieu par tailles chassantes ou par tailles avec gradins renversés selon l’inclinaison de la couche. En 1929/31, le plan 535 a terminé l’exploitation en veine Combelle entre les niveaux + 24 et + 74. Les plans inclinés 570-55-600 et le bure N°2 exploitent les veines Combelle et Verrerie entre les niveaux + 174 et –25. Les plans inclinés 32 –430 –400 –200 et le bure n°3 entre les niveaux + 74 et – 26, exploitent les veines Verrerie et Combelle entre les niveaux + 114 et + 224 dans des panneaux incomplètement déhouillés par les anciens en prolongation du bure n°2..

Le siège de Basse-Combelle :

 On exploite à partir de ce siège :

-             La veine Verrerie qui comprend 4 bancs à partir du toit : 1er banc (ou veine de Forge – 1 à 2 m de puissance), 2ème banc (banc intermédiaire – 0,8 à 1 m), 3ème et 4ème bancs (respectivement 2 m et 0,70 m). Ces quatre bancs sont tantôt ensemble, tantôt séparément selon l’épaisseur.

-             La veine de Sole qui comprend 2 bancs exploitables de 1,40 et 0,80 m de puissance dans la région du puits et qui n’e forment qu’un seul banc au sud du puits avec une puissance de 3 m.

-             La veine Combelle qui comprend 3 bancs exploitables : 1er banc (banc du toit – 1 à 1,20 m), 2ème banc (grande veine Combelle – 2,50 m en moyenne pouvant aller jusqu’à 5 ou 6 m), 3ème banc (banc du mur – 0,70 m).

L’exploitation (1929/31) se fait par les  plans inclinés 750 (entre niveaux 114 et 151), 790 (entre 114 et 74)  et 20 (entre +74 à +24)..

Le puits Bayard

En 1924 débute le fonçage du puits Bayard. Une galerie de reconnaissance a été tracée en 1929 vers la concession de Charbonnier en suivant la veine Sole et une autre  nord au niveau 157 se dirige au Nord vers Basse Combelle en suivant les veines de Sole et Verrerie. L’unique méthode employée est celle des tailles chassantes avec remblai sec complet. La production 1929 est de 157.700 tonnes avec 1.013 personnes. La société fait cette année là une bénéfice de 2.174.215 francs soit 13,80 francs/t.

 

 

 

Production la Combelle

1923

96.551

1924

98.620

1925

112.982

 

En 1930 les effectifs sont de 689 personnes au fond, 412 au jour. Les bénéfices par tonne sont 0,39f/t, il n’y a pas de dividendes.  En 1931 exploitation des bures 2 et 3 en veines Verrerie et Combelle dans le quartier des Graves et en Basse Combelle aux plan 750, 760 790.

 En 1932 est mise en service une nouvelle usine d’agglomération d’une capacité de plus 100.000 tonnes par an.

La répartition de la production est la suivante :

 

 

1931

1932

1933

1935

1936

1937

Basse Combelle

64.724

 

72.301

87.226

80.377

54.734

Graves

126.993

 

135.858

151.834

144.406

118.628

total

191.700

220.700

208.159

239.060

224.783

172.362

 

 

En 1935, le petit puits de Sellamines est fermé et l’exploitation est assurée par les puits les Graves, Basse Combelle, la Verrerie, Sellamines et le puits Bayard. L’exploitation concerne les quartiers Graves Levant (entre +74 et –26  et le sous étage  –26/-126), Graves Couchant  et Basse Combelle (étage +114/+154 en Verrerie, étage +74/+114 en veines Combelle, Sole et Verrerie). L’approfondissement du puits Basse Combelle a été entrepris entre 74  et –26.

En 1937/38 sont exploités les quartiers Graves Levant, Graves Couchant et Basse Combelle (niveaux 74/114 et 114/154 dans le faisceau Verrerie et –26/74 en Verrerie et Combelle. En 1937 la mine emploie 560 ouvriers au fond et 427 au jour.

Outillage :

 

 

1925

1933

En nombre

 

 

Haveuses percutantes

5

4

Marteaux piqueurs

165

243

Marteaux perforateurs

60

77

% de la production brute obtenue par :

Haveuse + explosifs

 

0

Marteaux piqueurs

 

93

Explosifs seuls

7

pic

 

0

 

Le roulage comprend un traînage mécanisé à câble suspendu de 2.700m avec 2 moteurs électriques de 38 kW.

En 1943 est remis en service le vieux puits de la Vielle Machine à Basse-Combelle, fermé depuis une dizaine d’années, pour suppléer le puits des Graves saboté par la Résistance. Il sera définitivement fermé en 1946.

 

 

Basse Combelle

Les Graves

Célamine

1944

50.648

951

27.525

1945

51.924

2.840

34.693

 

 

Effectifs

  

Fond

jour

total

remarques

1886

230

90

320

PV de visite 1/11/86

1887

145

65

210

50 piqueurs (PV du 19/11/87)

 

 

 

 

 

1895

Sellamine

72

11

83

+ 15  atelier d’agglo

+ 90 lavage et triage

+ 25 ateliers réparation et divers

soit au total 326

Basse-Combelle

 

 

 

 

1898

260

181

441

 

1899

290

212

502

 

 

Au 31 décembre 1933, la répartition des effectifs est la suivante :

            Directeur ingénieurs :              4

            Maîtrise, surveillance :                        34

            Employés :                               43

            Ouvriers Fond :                                   663 (dont 20 de – de 18 ans)

            Ouvriers jour :                         397

            Usine annexe                           46

            Total                                 %2="146">

Graves

126.993

 

135.858

151.834

144.406

118.628

%

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site